Faut-il en rire ou en pleurer ?

(Quand la France faisait la pub du diesel)...

0
Partager

Oui, Il fut un temps où le diesel était porté aux nues…

1) Les années 80 : le gazole à la conquête des français

Économique, performant, moderne : à partir des années 80, le diesel a la cote. À grand renfort de campagnes publicitaires, les constructeurs automobiles vantent ces moteurs qui, pour parcourir la même distance avec la même puissance, consomment entre 10 et 20% de carburant en moins. En une décennie, la France est conquise.

2) Les années 90 : le diesel devient une arme commerciale

Le diesel devient une arme commerciale pour les constructeurs français. PSA, Citroën et Renault se distinguent de leurs concurrents étrangers par leur maîtrise des moteurs diesel.
Après les camions, les grosses berlines et les utilitaires légers, ce sont les citadines qui se convertissent massivement à l’alimentation diesel. À la télévision, l’apologie du Diesel se poursuit pour balayer les dernières réticences des automobilistes. Pour soutenir ses constructeurs automobiles et leur technologie « made in France », l’État met en place une politique industrielle en faveur du gazole. La tout à grand renfort de cadeaux fiscaux. Déduction de TVA, baisse de la TIPP (taxe sur les importations de produits pétrolier) : le succès du diesel doit beaucoup à la fiscalité avantageuse dont il a bénéficié.

3) Les années 2000 : l’illusion du gazole propre

Au début des années 2000, pari gagné : 33% des véhicules roulent au gazole. Les distributeurs de carburant prennent alors la relève des constructeurs sur le terrain de la publicité. Comme argument phare, l’écologie a remplacé les économies. À l’image de BP, certains vont jusqu’à vanter le diesel propre…

Mais aujourd’hui, le carburant préféré des Français devient l’ennemi public n°1 ! Va comprendre… Nous, nous avons tout compris, halte au sketch et à la mauvaise farce ! Nous ne sommes pas dupes, nous sommes les bikers de France

www.federationdesbikersdefrance.fr

Laisser un commentaire

Ecrivez votre commentaire
Votre nom