Face à l’urgence climatique et à la nécessité de préservation de l’écosystème, les Bikers de France « s’engagent ».

Il est temps de nous rejoindre dans l’action.
– Licence annuelle directe :
http://shop.federationdesbikersdefrance.fr

Le diagnostic
Un rapport de l’ONU avertit que si la croissance mondiale reste aussi gourmande en matières premières, leur consommation triplera d’ici à 2050.

L’Analyse du Cycle de Vie d’un produit débute par l’extraction de ressources naturelles. C’est un aspect souvent passé sous silence, au profit de notre besoin de consommer.
Comme les énergies fossiles, les ressources naturelles en matières premières sont rares et précieuses.
Les Bikers de France sont conscients que les ressources en matières premières ne sont pas inépuisables !

Un gouvernement Schizophrène. Le gouvernement joue volontairement sur 2 tableaux.
La Pseudo fibre écologique : Chaque jours qui passent voit nos gouvernants se dresser pour la survie de notre planète. Ils font des beaux discours et haranguent les foules la main sur le cœur. Mais nous ne sommes pas dupes, nous savons bien que cela est une façade pour cacher la réalité de leurs actions.
La réelle fibre économique : d’un autre côté, l’écologie sert de prétexte à la mise au rebut de nos véhicules pour nous obliger à acheter toujours plus et toujours plus cher. Le but est de soutenir l’essor économique des grosses multinationales du secteurs auto/Moto. Le véhicule électrique est un exemple flagrant de mensonges. L’électrique qui est présenté comme l’avenir, demande en fait toujours plus de métaux précieux et toujours plus de matières premières rares et difficiles à trouver. De plus, les batteries sont impossibles à recycler sans dégâts écologiques majeurs. Mais tout cela se passe dans d’autres pays, loin des yeux de nos gouvernants, et c’est grâce à cela qu’ils pensent pourvoir nous berner.

Certes à l’utilisation, une moto neuve pollue moins qu’une plus vieille. Mais qu’en est-il si on prend en compte l’énergie « dite grise » nécessaire à la fabrication de la nouvelle et au recyclage de l’ancienne ? Aujourd’hui, le gouvernant exclu volontairement l’Energie « dite grise » de ses calculs afin d’afficher les chiffres qui soutiennent ses discours.
Les motos construites depuis les années 70/80 répondent à des niveaux de pollution qui sont inférieurs de 40% à la pollution engendrée par la fabrication et le transport d’une moto neuve. La moto neuve devient écologiquement intéressante au-delà de 200 000km parcourus. ça nous laisse un peu de temps…

Notre engagement :
La Fédération des Bikers de France lance un appel « aux 25 % de politiciens honnêtes qui pensent à l’intérêt général avant leurs intérêts personnels ».

– Le Biker participe au désengorgement des villes.
– Le Biker libère des places de stationnements, 2 motos pour 1 place voiture.
– Le Biker se déplace plus vite lorsque la circulation est engorgée et donc participe à diminuer la durée des bouchons créés par les voitures.
– Le Biker préfère sa bécane à l’avion, même pour faire les 1000km qui le sépare de son lieu de villégiature. Sur son trajet, le Biker s’arrête souvent, consomme local, partage son parcours sur les réseaux sociaux et donc mets en avant les villes et villages de France traversés.
– En prenant soin de sa monture, le Biker, participe à la sauvegarde des matières premières de notre planète mais aussi à l’essor économique des petits artisans locaux.

En conclusion le Biker est, à l’heure actuelle, un être écologiquement et économiquement responsable.

 

Categories:

Face à l’urgence climatique et à la nécessité de préservation de l’écosystème, les Bikers de France « s’engagent ».

Il est temps de nous rejoindre dans l’action.
– Licence annuelle directe :
http://shop.federationdesbikersdefrance.fr

Le diagnostic
Un rapport de l’ONU avertit que si la croissance mondiale reste aussi gourmande en matières premières, leur consommation triplera d’ici à 2050.

L’Analyse du Cycle de Vie d’un produit débute par l’extraction de ressources naturelles. C’est un aspect souvent passé sous silence, au profit de notre besoin de consommer.
Comme les énergies fossiles, les ressources naturelles en matières premières sont rares et précieuses.
Les Bikers de France sont conscients que les ressources en matières premières ne sont pas inépuisables !

Un gouvernement Schizophrène. Le gouvernement joue volontairement sur 2 tableaux.
La Pseudo fibre écologique : Chaque jours qui passent voit nos gouvernants se dresser pour la survie de notre planète. Ils font des beaux discours et haranguent les foules la main sur le cœur. Mais nous ne sommes pas dupes, nous savons bien que cela est une façade pour cacher la réalité de leurs actions.
La réelle fibre économique : d’un autre côté, l’écologie sert de prétexte à la mise au rebut de nos véhicules pour nous obliger à acheter toujours plus et toujours plus cher. Le but est de soutenir l’essor économique des grosses multinationales du secteurs auto/Moto. Le véhicule électrique est un exemple flagrant de mensonges. L’électrique qui est présenté comme l’avenir, demande en fait toujours plus de métaux précieux et toujours plus de matières premières rares et difficiles à trouver. De plus, les batteries sont impossibles à recycler sans dégâts écologiques majeurs. Mais tout cela se passe dans d’autres pays, loin des yeux de nos gouvernants, et c’est grâce à cela qu’ils pensent pourvoir nous berner.

Certes à l’utilisation, une moto neuve pollue moins qu’une plus vieille. Mais qu’en est-il si on prend en compte l’énergie « dite grise » nécessaire à la fabrication de la nouvelle et au recyclage de l’ancienne ? Aujourd’hui, le gouvernant exclu volontairement l’Energie « dite grise » de ses calculs afin d’afficher les chiffres qui soutiennent ses discours.
Les motos construites depuis les années 70/80 répondent à des niveaux de pollution qui sont inférieurs de 40% à la pollution engendrée par la fabrication et le transport d’une moto neuve. La moto neuve devient écologiquement intéressante au-delà de 200 000km parcourus. ça nous laisse un peu de temps…

Notre engagement :
La Fédération des Bikers de France lance un appel « aux 25 % de politiciens honnêtes qui pensent à l’intérêt général avant leurs intérêts personnels ».

– Le Biker participe au désengorgement des villes.
– Le Biker libère des places de stationnements, 2 motos pour 1 place voiture.
– Le Biker se déplace plus vite lorsque la circulation est engorgée et donc participe à diminuer la durée des bouchons créés par les voitures.
– Le Biker préfère sa bécane à l’avion, même pour faire les 1000km qui le sépare de son lieu de villégiature. Sur son trajet, le Biker s’arrête souvent, consomme local, partage son parcours sur les réseaux sociaux et donc mets en avant les villes et villages de France traversés.
– En prenant soin de sa monture, le Biker, participe à la sauvegarde des matières premières de notre planète mais aussi à l’essor économique des petits artisans locaux.

En conclusion le Biker est, à l’heure actuelle, un être écologiquement et économiquement responsable.

 

Categories:

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2021 Federationdesbikersdefrance.fr | Réalisation IDJOB Web | Mentions Légales